Qui sommes-nous?

  Activités
   Mission
   Thèses

  Informations personnelles

  Contact

  Liens

  Intern

Enseignement

Le Conseil de l’architecture se prononce en faveur du système dual de formation avec deux voies d’accès différentes et éprouvées pour devenir architecte: La première passant par le gymnase et l’université et l’autre classique via l’apprentissage de dessinateur en bâtiment, la maturité professionnelle et la Haute école spécialisée.

Le Conseil de l’architecture souligne la forte autonomie de l’apprentissage et de la recherche dans les Hautes écoles. Dans le même temps, il veut relever, en accord avec les fédérations, le défi visant à améliorer les profils complémentaires des deux types d'écoles spécialisées.

Le Conseil de l’architecture soutient l'orientation généraliste et la haute qualité dans la formation des architectes.

Le Conseil de l’architecture se donne des directives pour une assurance qualité de sa discipline via des pairs et des évaluations par les pairs.

Recherche

La recherche dans le domaine de l’architecture utilise largement des méthodes provenant d’autres disciplines, comme par exemple celles de la recherche scientifiques et de la recherche en sciences humaines. Cet état de fait rend plus difficile la reconnaissance de l'architecture en tant que discipline autonome qui repose sur les bases reconnues et qui se caractérise par des pratiques et une connaissance croissantes.

Le Conseil de l’architecture constate que la différenciation entre la recherche de base et la recherche appliquée, ainsi que leur affectation à des universités et des Hautes écoles spécialisées n’est pas très judicieuse. Il soutient l'étendue des activités dans la recherche et la collaboration entre les Hautes écoles spécialisées.

Le Conseil des architectes reconnaît le «EAAE Charter on Architectural Research» comme un document de référence ayant une large assise pour la recherche en architecture.

Le Conseil de l’architecture cherche des réponses à la question d’un mode de recherche spécifique au coeur de la discipline elle-même. Et ce, avec les méthodes qui font appel au «design architectural et à la construction » en tant que source de nouvelles connaissances («la recherche via l’architecture» ou «Research through/by Design»).

Le Conseil de l’architecture s’engage via ses membres, lors de la définition d'instruments pour la validation des résultats de la recherche, en collaboration avec d'autres Hautes écoles ainsi que d'autres organes nationaux et internationaux (commission pour la technologie et l’innovation CTI, Fonds national suisse FNS).

Pratique / formation continue

Le Conseil de l’architecture observe, en dehors de l’enseignement et de la recherche, les interfaces existantes pour l'exercice de la profession dans le domaine de l'architecture et de l’industrie de la construction. Il est pleinement conscient de la différence entre la formation et la pratique professionnelle.

Beaucoup d’enseignants et de collaborateurs des Hautes écoles sont actifs professionnellement dans différents cycles de vie de la construction et des infrastructures et s’engagent dans les organes des fédérations et de la politique. Par leur engagement dans la construction, dans des projets, des concours et des études, ils fournissent une contribution à la fois substantielle et complète à la culture architecturale en Suisse et dans un contexte international. Ils garantissent un rattachement de la théorie à la pratique comme tradition vécue du «Lifelong Learning».

Le Conseil de l’architecture apporte son soutien aux efforts pour faire entrer le sujet de la culture architecturale /culture de l’espace en tant que domaine à part entière, dans le Message culture 2016-2019 de la Confédération.

C'est cette culture architecturale qu’il nous faut développer à l’avenir, en prenant en compte les facteurs décisifs comme l’espace de vie, l'énergie et la mobilité.

Processus de planification et de construction nationaux et internationaux

Les écoles d’architecture rassemblées au sein du Conseil de l’architecture suivent les tendances des processus de planification et de construction nationaux et internationaux, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire. Elles y puisent des thèmes et des prémisses pour les formations, les formations continues ainsi que pour la recherche au sein des Hautes écoles. Tous les développements doivent se mesurer par rapport au niveau élevé de la formation actuelle en Suisse, dont il faut préserver la qualité et qu’il faut continuer à développer dans le contexte de la future industrie du bâtiment.

Mise en réseau / Relations publiques / Contacts

Le Conseil de l’architecture défend le lien étroit entre l’enseignement, la recherche et la pratique. Le Conseil de l’architecture entretient des contacts également étroits avec les fédérations et la politique dans un environnement professionnel changeant en permanence. Il nous faut définir les partenaires les plus importants dans le domaine d’activité de la construction, afin d’établir avec eux des contacts fiables. Le Conseil des architectes va rendre visite aux organisations politiques nationales, aux institutions publiques et privées et communiquer activement les objectifs ainsi que les tâches du Conseil de l’architecture (Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche, Commission de la culture du Conseil national, Académie suisse des sciences techniques, Société suisse des entrepreneurs SSE, Association suisse des entrepreneurs généraux ASEG, constructionsuisse, Centre suisse d’études sur la rationalisation de la construction CRB, médias, etc.).

Les contacts internationaux viennent compléter le réseau national.